Regard de paysagiste, Cédric CHABERT

Toute l’équipe ORPI Direct Habitat vous souhaite une excellente semaine. 😃☀

Paysagistes passionnés, Cédric, Emmanuel et Anthony CHABERT repensent vos extérieurs avec savoir-faire. Ils partagent avec nous conseils et astuces pour que vos parcs et jardins vous apportent du plaisir sans trop de travail !

Cédric Chabert, alors que la gestion de l’eau est une problématique mondiale, quels conseils donneriez- vous pour en limiter la consommation dans le jardin ?

Depuis 2,3 ans nous avons des hivers où il ne pleut pas assez, les sols ne sont pas nourris et les végétaux s’épuisent au fil des ans. Mon premier conseil serait donc, s’il a fait très beau, de mettre un petit arrosoir d’eau sur les plantations critiques ou celles faites à l’automne. En revanche, dès mi mars – début avril, même si le risque de gelées n’est pas écarté, il faut arroser 1 à 2 fois par semaine.

Concernant l’économie d’eau, je ne peux que vous conseiller de récupérer les eaux de pluie avec des cuves de rétention et des pompes, mais cela a un coût. Plus économique et très pratique, est la mise en place d’un arrosage automatique. Si l’on a un petit jardin, il est possible de le brancher sur le robinet sinon la meilleure solution demeure le puits.

Si vous faites appel à un professionnel pour votre arrosage automatique, il installera un programmateur avec des zones bien réglées…mais il est également possible d’acheter en grandes surfaces de bricolage des petits programmateurs et des goutte-à-goutte, qui sont toujours plus économique qu’un arrosage manuel.

A quelle heure et à quelle fréquence arroser ?

Sans hésitation, la meilleure heure est le soir tard, car les végétaux boivent autour de 20 degrés et qu’ils le feront toute la nuit.
De plus, comme l’eau aura eu le temps de s’infiltrer, l’évaporation durant la journée sera moindre.

Concernant la fréquence, il vaut mieux arroser un petit peu, mais souvent. Il n’y a aucun intérêt à mettre 20 litres d’eau le lundi en pensant que ça fera la semaine. Les végétaux, comme le corps humain, ont besoin d’un apport d’eau régulier.

Comment désherber sans polluer ?

Les molécules qui servent à empêcher la germination des graines sont presque toutes interdites, il existe en revanche des solutions alternatives comme le vinaigre, le sel… pour lesquelles on manque encore de recul. La meilleure solution, qui ne plaît à personne est le désherbage manuel. Fait régulièrement, elle est simple, efficace et rapide. Un petit arrosage le soir pour désherber le lendemain matin facilitera l’arrachage des adventices…

Vous pouvez également opter pour les jardins japonisant, aménagés avec des copeaux, du gravier, des cactus, des plantes couvre-sol qui limitent la prolifération des herbes.

Quels sont les avantages à faire appel à vos services ?

En pensant son jardin avec un professionnel, le client est conseillé sur les matériaux et l’agencement des espaces verts afin qu’envies et contraintes environnementales cohabitent. Le professionnel sait quoi planter, où, comment et quand ! Sachant que par la suite, seules une à deux interventions par an peuvent suffire pour le suivi et l’entretien, selon la configuration du jardin et les besoins du client. Nous proposons aussi bien des packages complets que des services à la carte pour un travail temporaire.

Contactez Cédric Chabert pour vos espaces verts

#Teamorpidirecthabitat #Teamorpi #Orpimmobilier #Vente #Achat #Teamorpilyon #Paysagiste

Vous avez aimé cet article ?

Partagez le sur Facebook
Partagez le sur Twitter
Partagez le sur Linkdin
Partagez le sur Pinterest

Comparer les annonces